Meteen naar de inhoud

Nécrologie – Robert A.E. Mahieu

À la mémoire de Robert A.E. Mahieu (1937 – 2013)

À notre grande tristesse, Monsieur Robert Mahieu est décédé le 21 mars 2013 à l’âge de 75 ans. Nous avons perdu en lui un dirigeant très inspiré et concerné qui était une grande source d’inspiration pour beaucoup au sein de notre entreprise et jusqu’au dernier moment, un port dans la tempête à nul autre pareil. La création du premier secrétariat social belge aux Pays-Bas, Interfisc, l’a rendu, en sa qualité de Belge aux Pays-Bas, transfrontalier. Grâce à son concept unique, il a ouvert la voie à de nombreuses entreprises belges qui désiraient tenter leur chance aux Pays-Bas et qui y sont installées aujourd’hui.

Une caractéristique de M. Robert Mahieu était sa détermination à atteindre son objectif d’une manière aussi créative et efficace que possible et à aller de surcroît jusqu’au bout. Les obstacles en chemin ne manquaient pas, mais il savait les éviter aisément.
Entrepreneur dans l’âme, M. Robert Mahieu était un patron qui se démenait publiquement avec ses collaborateurs et qui donnait le bon exemple pour nous montrer, à nous la jeune génération, comment il fallait faire. Il n’aimait pas se mettre lui-même en avant et il appliquait le proverbe « À tout seigneur tout honneur », par lequel il témoignait du respect à l’égard des gens autour de lui et il leur donnait largement l’occasion de s’épanouir, élevant ainsi aussi la société et son expertise à un niveau plus élevé.

Grâce à sa confiance en la nature humaine et à son flair pour le talent, il a fait en sorte que l’entreprise Interfisc dispose aujourd’hui d’experts dans le domaine de l’administration des salaires transfrontalière, qui sont en mesure de poursuivre la transmission de sa vision.
Avec Interfisc, M. Robert Mahieu a fait date. Il a remonté le courant pendant plus de 40 ans et supprimé de nombreux obstacles au commerce au Benelux, ce dont il peut être fier.
Naturellement, son soutien et sa confiance vont nous faire cruellement défaut au sein d’Interfisc. En même temps, nous sommes au moins aussi résolus qu’il ne l’était lui-même à continuer sa mission unique et à veiller à ce que l’histoire d’Interfisc se poursuivre. Nous honorons ainsi les propos qu’il a tenus dans la publication jubilaire parue en 2007 en l’honneur du 35e anniversaire d’Interfisc : “Et c’est ainsi que nous poursuivons notre chemin”.